Organisme de Formation Agréé par le Syndicat Français de l'Échafaudage, du Coffrage et de l'Étaiement
04 78 04 10 35
Nous contacter
PLANNING 2020

Les risques liés aux travaux en hauteur

La chute de hauteur figure en deuxième place dans la liste des causes de décès au travail. Cette situation amène les autorités et les entreprises à être vigilant lors de l’accomplissement de travaux BTP ou les rénovations de façade ? Ces missions requièrent souvent de se retrouver en hauteur. Pourtant, lorsque les règles de travaux en hauteur ne sont pas connues ni respectées, le risque de chute est encore plus élevé.

Qu’est-ce que le travail en hauteur ?

La réglementation en vigueur ne donne pas encore aujourd’hui la définition exacte de ce qu’on appelle « travail en hauteur ». Toutefois, il est possible d’expliquer ces situations par rapport à l’emplacement du travailleur.

Un professionnel effectue un travail en hauteur lorsqu’il exerce son métier sur une passerelle à quelques mètres du sol, sur le toit, sur la charpente ou un échafaudage. L’employeur est tenu d’évaluer les risques de chutes afin de prendre les précautions requises. Pour cela, il devra analyser le lieu et les conditions de travail de ses salariés.

Il est indispensable pour l’entreprise de faire respecter les règles de conception des constructions, mais aussi d’utilisation des équipements en hauteur. L’employeur et les responsables doivent toujours veiller à organiser les postes de travail pour réduire les risques de chutes. Les professionnels qui effectuent des travaux en hauteur doivent également être vigilants face aux risques encourus.

Quelles sont les mesures de prévention adéquates ?

Différents dispositifs réglementaires ont été mis en place pour réduire les risques de chutes dans l’exécution de travaux en hauteur. Les différents acteurs du projet de construction sont responsables de la mise en œuvre de ces derniers ? En plus de l’entrepreneur et des chefs d’ouvrages, les collectivités territoriales doivent s’assurer du respect de ces mesures de prévention.

Que ce soit pour les travaux avec un élévateur ou lors de l’usage d’un échafaudage, les ouvriers doivent connaître les techniques pour garantir l’intervention. Le responsable du montage de cette plateforme devra avoir suivi une formation en montage d’échafaudage. De cette manière, cet outil sera sécurisé pour assurer le bon déroulement du travail en hauteur.

Parmi les règles à respecter, il y a le port des équipements de protection individuelle et collective adéquat pour le domaine du BTP. Il s’agit du casque, du pantalon et du haut de travail ainsi que des gants et des bittes si besoin. Ces vêtements doivent avoir les mentions obligatoires garantissant le respect des normes françaises et européennes.

Les réglementations du travail en hauteur

Sachez qu’il existe de nombreuses mesures législative et réglementaire pour réaliser les travaux en hauteur. Ces dernières vont participer à la réduction des risques de chute de hauteur lors de l’accomplissement de son métier.

Lors de l’embauche, l’employeur devra informer le nouveau salarié sur les risques de la profession. Il est aussi tenu de le former sur les règles de sécurité liées à son poste de travail selon le Code du travail en France. Le salarié devra aussi avoir suivi une formation sur l’utilisation des EPI afin de garantir sa sécurité.

Dans le cas où le travail en hauteur nécessite l’usage d’un échafaudage, d’autres règles seront applicables. Par exemple, la personne qui va monter sur cette plateforme de travail devra avoir suivi une formation travaux en hauteur.